fbpx
    • 25 JAN 23
    • 0
    Réforme des retraites, le compte n’y est pas.

    Réforme des retraites, le compte n’y est pas.

    L’Onsil se bat depuis de nombreuses années pour le maintien et l’amélioration de notre régime autonome.

    La réforme des retraites proposée par le gouvernement aujourd’hui n’a rien à voir avec celle qui était envisagée e, 2019, elle garantit que nous conserverons notre régime autonome et surtout nos réserves chèrement accumulées depuis des décennies et qui sauvegardent aujourd’hui à la fois le paiement des pensions de retraites mais aussi notre prévoyance ce que nombre de régime de professionnels libéraux ne font pas.

    Toutefois le compte n’y est pas …

    En effet rien sur la pénibilité, rien sur la reconnaissance de nos années d’études, rien sur la garantie que le transfert de nos cotisations CSG vers la Carpimko ne produise pas un effet pervers à travers une éventuelle nouvelle augmentation de la CSG mettant ainsi en péril nos exercices.

    L’Onsil demande la garantie que nos cotisations CSG, une fois transférées sur la Carpimko, ne flamberont pas par manque de trésorerie de l’État !

    L’Onsil demande la fin du blocage de nos honoraires pour compenser les augmentations de charge incompressibles.

    L’Onsil revendique la reconnaissance de la pénibilité du travail des infirmiers libéraux qui exercent seuls à domicile et manutentionnent seuls les patients.

    L’Onsil revendique la reconnaissance des années d’études pour tous les infirmiers en exercice.

    L’Onsil a interpelé le président de l’UNAPL, Michel Picon, afin que nos revendications soient entendues par les tutelles.

    Leave a reply →