fbpx
    • 06 DÉC 22
    • 0
    VOICI LE MAIL QUE L’ONSIL A ENVOYE CE MATIN A LA REDACTION DE CAH INVESTIGATION QUI SE PREPARE A DIFFUSER CE JEUDI UN REPORTAGE SUR LA FRAUDE DES INFIRMIERS LIBERAUX A LA SECURITE SOCIALE !

    VOICI LE MAIL QUE L’ONSIL A ENVOYE CE MATIN A LA REDACTION DE CAH INVESTIGATION QUI SE PREPARE A DIFFUSER CE JEUDI UN REPORTAGE SUR LA FRAUDE DES INFIRMIERS LIBERAUX A LA SECURITE SOCIALE !

    info@pltv.fr

    A l’attention de la rédaction du magazine Cash Investigation, info@pltv.fr

    Je tenais à vous faire part de mes inquiétudes concernant la diffusion prochaine d’une émission qui porte sur les fraudes à l’assurance maladie, dont les infirmiers libéraux seraient les premiers concernés et plus gros fraudeurs.

    Mais savez-vous que les infirmiers libéraux sont les professionnels de santé les plus nombreux, plus de 130 000, et que le nombre d’actes qu’ils réalisent rendent exponentiels tous risque d’erreurs de cotations et donc les sommes dites indues ?

    Vous nous dites tenir vos informations de la caisse nationale d’assurance maladie, mais la Cnam vous a-t-elle précisé que dans fraudes, il y a les indus réclamés aux professionnels de santé qui résultent d’erreurs administratives ou de saisies ? Il est ainsi aisé de leur part d’avancer le chiffre de 72% de fraudes par les professionnels de santé, alors que la majorité de ces demandes d’indus sont attaqués en justice, et les caisses sont le plus souvent déboutés !

    Par ailleurs, certains indus sont spontanément remboursés par les professionnels dès lors qu’ils en apprennent l’existence.

    Le droit à l’erreur est accessible à tous depuis quelques années, mais les caisses continuent à être juge et partie et à qualifier tous les indus, mêmes ceux de 8,58€, de fraude. Par ce biais effectivement, les procédures auxquelles elles ont accès sont accélérées, simplifiées, et permettent d’appliquer des pourcentages de dommages et intérêts très importants en plus du remboursement de l’indu.

    Aussi vous comprendrez l’inquiétude des infirmiers libéraux que je représente quant aux conséquences d’une telle diffusion qui, n’en doutons pas, ne manquera pas d’heurter de nombreux assurés.

    Il eut été judicieux de consulter les représentants de ces professions pour avoir également leurs versions.

    Me tenant à votre disposition pour tout autres renseignements,

    Bien à vous,

    Antoinette Tranchida,

    Présidente Onsil

    Syndicat d’infirmiers libéraux

    33 rue Gabriel Péri

    31000 Toulouse

    06 07 08 01 19

    www.onsil.fr« 

    Infirmières et infirmiers libéraux, envoyez tous un mail à l’émission ,

    Envoyez tous un mail à votre CDOI, demandez à notre Ordre d’intervenir pour soutenir notre profession, ils sont légitimes à le faire !

    Leave a reply →