fbpx
    • 28 NOV 22
    • 0
    Face aux déclarations de l’Ordre des médecins, face à l’obstruction mise à l’évolution de la profession d’infirmière, l’Onsil appelle à la grève des nouveaux soins les 2, 3 et 4 décembre 2022 !

    Face aux déclarations de l’Ordre des médecins, face à l’obstruction mise à l’évolution de la profession d’infirmière, l’Onsil appelle à la grève des nouveaux soins les 2, 3 et 4 décembre 2022 !

    Les instances médicales feraient-elles de l’obstruction à l’évolution de la profession d’infirmière ?

    L’Ordre des médecins « remet à plat sa position sur l’accès direct aux infirmiers  » dans un article paru sur Hospimedia.

    En parallèle, France Assos a sorti le 17 novembre dernier un Communiqué de presse intitulé « Les syndicats de praticiens font de l’obstruction à l’accès aux soins » ;

    L’Onsil ne peut que constater que France assos a finalement raison : les instances médicales font bel et bien de l’obstruction à l’accès aux soins en s’opposant à l’évolution de la profession d’infirmière à travers le premier recours qui est une solution évidente et pérenne !


    France Assos Santé dénonce cette attitude « un pas en avant trois en arrière » et l’Onsil ne peut qu’appuyer cette analyse malheureuse et délétère pour notre population déjà impactée faute d’accès aux soignants toutes corporations confondues.


    Pour rappel l’IDE est inscrite dans le code de la santé publique comme professionnel de santé accessible en premier recours tout comme le pharmacien.


    Aussi l’Ordre des médecins est-il légitime à s’opposer à une telle avancée pour notre population ? L’Onsil dit NON !

    Les infirmiers et infirmières diplômés d’État libéraux n’ont plus rien à prouver, le premier recours doit s’imposer dans les esprits et auprès de notre Ministère.


    Avec un maillage territorial inégal et un zonage contraignant, on permet à des millions de personnes un accès aux soins digne de ce nom. On ne peut pas continuer à engorger SOS médecins ou les urgences parce que l’ego de certains prime sur l’intérêt public !


    Les français ont droit à une médecine de qualité qui passe par l’accès direct à l’infirmier pour les soins non urgents, non programmés et relevant de leurs compétences, comme les pansements par exemple.

    Que font les politiques ?
    Les patients demandent et font confiance, les infirmiers et infirmières sont prêts !

    C’est pourquoi l’Onsil appelle à la grève des nouveaux soins les 2, 3 et 4 décembre 2022, mais rappelle que l’adhésion à un syndicat reste le meilleur moyen d’être entendus, seul le nombre de syndiqués fait la différence auprès des tutelles et du gouvernement !

    Pour nous donner plus de moyens afin de porter votre voix, rejoignez-nous en un clic ici !

    Leave a reply →