fbpx
    • 31 AOÛT 21
    • 0
    Participation à campagne de rappel vaccinal Covid-19 pour les populations prioritaires : les professionnels de ville cités

    Participation à campagne de rappel vaccinal Covid-19 pour les populations prioritaires : les professionnels de ville cités

    Dans un document DGS-URGENT N°2021-90 (cliquez pour lire), l’administration centrale livre les modalités d’organisation du rappel du vaccin contre le Covid-19. La campagne concerne six catégories de patients à compter du 1er septembre, avec une traçabilité opérationnelle le 14 septembre.

     » … Les résidents des EHPAD et des USLD se verront proposer le rappel vaccinal directement au sein des établissements, selon des modalités qui leur ont été précisées par les ARS, mais pour les autres groupes de population éligibles, le rappel pourra être effectué soit en centre de vaccination soit auprès d’un professionnel de ville (médecin, pharmacien, infirmier, sage-femme) habilité à prescrire et à administrer le vaccin… »

     

    L’Onsil note que pour une fois, la DGS ne parle pas de centre de vaccination mais de professionnels de santé médecins, infirmiers, sages-femmes, pharmaciens, pour réaliser cette 3ème dose.

    Peut être serait-il sage et raisonné de faire réaliser un dosage d’anticorps avant l’injection, afin de ne pas faire de vaccins à ceux qui n’en auraient pas besoin et en priver les habitants des pays qui en manquent ?

     

    Extraits du document officiel : 

     

    Les populations éligibles à un rappel vaccinal dès le mois de septembre 2021 sont les suivantes :

    – Les résidents des EHPAD et des USLD ;
    – Les personnes de plus de 65 ans ;-
    – Les personnes à très haut risque de forme grave (1) ;
    – Les personnes présentant des pathologies facteurs de risque de forme grave, selon la classification établie par la Haute Autorité de Santé– Les personnes sévèrement immunodéprimées ;
    – Les personnes ayant reçu le vaccin Covid-19 Janssen.

    Pour les quatre premiers groupes de personnes, le Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale (COSV) dans son avis du 19 août 2021 et la Haute Autorité de Santé dans son avis du 23 août 2021 recommandent un délai d’au moins 6 mois entre la primo-vaccination complète et l’administration de la dose de rappel.

    Concrètement, les personnes ayant été primo vaccinées selon un schéma à deux doses, recevront leur dose de rappel (ou troisième dose) à partir de six mois après la deuxième dose.

    Pour les patients sévèrement immunodéprimés, conformément à l’avis du COSV, l’administration d’une dose de rappel peut être réalisée dans un délai inférieur à 6 mois (mais d’au moins 3 mois), dès lors qu’il est jugé par l’équipe médicale que la quatrième dose permettrait d’améliorer la réponse immunitaire.

    Pour les personnes ayant reçu le vaccin Covid-19 Janssen, la Haute Autorité de Santé recommande un délai minimal de 4 semaines entre la primo-vaccination et la dose de rappel.

    D’autres groupes de population sont susceptibles de bénéficier dans le courant de l’automne d’un rappel vaccinal, selon l’évolution des connaissances scientifiques.

    A ce jour, les patients ayant contracté la Covid-19 postérieurement à leur premier schéma vaccinal ne doivent pas se voir proposer de dose de rappel. Cette question devra donc être posée systématiquement lors de l’entretien préalable à la vaccination et la réponse tracée dans le questionnaire médical, dont une nouvelle version est jointe en annexe.

     

    Retrouvez le document complet ici :

    https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/dgs_urgent_90_rappel_vaccinal.pdf

     

    Sources : solidarites-sante.gouv.fr, Hospimedia, santémentale.fr

     

    Leave a reply →