fbpx
    • 07 JUIN 21
    • 0
    Une étude lilloise pointe du doigt l’oubli statistique des décès Covid-19 à domicile,

    Une étude lilloise pointe du doigt l’oubli statistique des décès Covid-19 à domicile,

    au même titre que Santé publique France s’obstine à ne pas diffuser les chiffres liés aux décès des infirmiers libéraux exerçant à domicile : l’Onsil réitère cette demande auprès de notre ministre Olivier Véran et de Santé Publique France.

    Extrait d’hospimédia du 7 juin 2021 :

    « Un étude lilloise confirme le grand oubli statistique des décès Covid-19 à domicile.

    Cette étude se fonde sur les données enregistrées dans le Réac par 20 services mobiles d’urgence et de réanimation (Smur) durant le premier mois et demi de crise sanitaire. Ces Smur couvraient 10,1% de la population, en sachant que les patients inscrits au Réac étaient classés comme des cas probables ou confirmés de Covid-19 ou comme des cas non-Covid-19 conformément aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

    Ce sont donc 1 322 décès qui n’étaient pas statistiquement recensés par les autorités sanitaires. Soit tout de même « une part non négligeable » s’élevant à « un huitième des décès en milieu hospitalier au 15 avril 2020 ».

    Pour les chercheurs lillois, ce constat doit inciter à « envisager l’amélioration des procédures de tri des patients Covid-19, afin d’améliorer les soins et de mieux surveiller la maladie chez ceux initialement peu ou pas grave et ainsi limiter la mortalité domestique due au coronavirus ». Selon eux, cette possibilité de disposer de statistiques fiables s’avère « un enjeu majeur de santé publique » pour le traitement de la pandémie de Covid-19 (lire l’article). »

     

    #covid-19 #santepubliquefrance #olivierveran #infirmiersliberauxoubliés

     

    Leave a reply →