fbpx
    • 19 JAN 21
    • 0
    Une mascarade masquée 

    Une mascarade masquée 

    Suite à l’apparition de plusieurs cluster de soignants au sein du service de pneumologie du CHU de Rennes, plusieurs pistes ont été soulevées, la cause la plus probable serait l’utilisation de masque KN 95  à la place de masque FFP2 !

    En effet les masques aux normes chinoises kN 95 ne rempliraient pas les critères de sécurité par non-respect du  cahier des charges des normes pour les motifs suivants :

    –        leur étanchéité n’est plus assurée car la  forme est peu ou mal adaptée à la  morphologie puisqu’ils peuvent bailler sur les côtés ;

    –        ils portent la mention non-médical ;

    –        ils ne comportent aucune donnée  de fabrication ni de péremption sur les boites ni sur le masque ;

    –        ils ne comportent pas non plus la mention COVID-19 ou la mention PP eux–R/02. 075 ou encore le marquage CE xxxx (quatre chiffres identifiants du laboratoire notifié).

    Pour être certains d’acheter des masques fiables, et ainsi assurer  votre sécurité, il faut impérativement s’assurer que figurent sur la boîte les mentions suivantes :

    – usage médical

    – une date de péremption

    – le marquage FFP2 Rb, ou FFP2 NRc, CE XXXX( Quatre chiffres identifiant du laboratoire notifié, EN 149+A1 : 2009 (voir la photo d’illustration de cet article).

    Retrouvez une fiche pratique pour vous aider au choix du bon masque en Pdf imprimable ici : choix_masque.indd (direccte.gouv.fr)

    Il faut être très vigilants sur l’achat des équipements individuels de protection (epi) car rien n’est plus dangereux que d’avoir du matériel ne répondant aux normes en vigueur, d’autant qu’en cette période hivernale il est assez difficile d’aérer très largement les logements, par conséquent la concentration (aerolisation) dans l’air de la covid-19 n’est que plus importante. De plus, s’ajoute à cela la promiscuité des domiciles. De trop nombreux soignants libéraux sont contaminés par la covid 19 dans le cadre de l’exercice de leur profession.

    A domicile nous devons être plus que vigilants car il est impossible de maîtriser correctement les facteurs environnementaux comme la qualité de l’air, les surfaces et pour certains patients (démences, etc.) il est impossible de faire porter un masque. A savoir que l’achat de matériel est déductible intégralement des charges du cabinet.

    Prenez soin de vous.

     

     

     

    Leave a reply →