• 05 AOÛT 20
    • 0
    Communiqué de presse : l’Onsil attend un positionnement clair d’Olivier Véran

    Communiqué de presse : l’Onsil attend un positionnement clair d’Olivier Véran

      A Toulouse le 5 août 2020

     

    Communiqué de Presse 

     

    Masques : l’Onsil attend un positionnement clair de M. Olivier Véran

     

    L’Etat se désengage à nouveau et programme pour les professionnels de santé libéraux l’arrêt de fournitures de masques à l’automne !

    En réponse à la dernière directive de la direction générale de la santé, l’Onsil tient à exprimer sa stupéfaction mais aussi sa colère quant à son contenu.

    En effet il y est indiqué que l’Etat a géré la distribution de masques depuis le « début de l’épidémie de covid19 » et qu’il se désengagera de sa gestion dès le mois d’octobre prochain.

    Nous ne pouvons à nouveau que s’insurger contre ce mensonge et pour cause.

    Rappelons que nous avons été tardivement informés que nous allions avoir besoin de quantités exceptionnelles de masques pour le domicile. Quand nous avons voulu en commander, ils étaient réquisitionnés et leur prix, quand on trouvait un fournisseur, avaient été multiplié par 10. Et l’on ne parle pas de la pénurie de gel hydroalcoolique, de surblouses puis de gants…

    Sans compter les multiples recommandations contradictoires reçues et les directives quelquefois inapplicables à domicile ! Un exemple simple : un sas de décontamination chez les personnes âgées, la gestion des déchets chez des personnes très isolées et fragiles.

    La DGS semble donc oublier un peu vite, à notre goût, que la majorité des professionnels de ville se sont débrouillés seuls pendant la crise pour se fournir en équipements de protection individuelle dont masques chirurgicaux, lunettes, surblouses, charlottes, chaussons, etc… Ne parlons pas des FFP2 qui étaient inexistants chez nos fournisseurs et nous le rappelons, réquisitionnés par l’Etat donc inaccessibles n’en déplaise à madame Bachelot qui affirmait en commission parlementaire le contraire et qui par ailleurs, a contribué à la mainmise des ARS sur notre système et dont on connait les résultats désastreux pendant la crise

    Aujourd’hui alors que l’on assiste à un rebond de l’épidémie, la DGS nous annonce que l’Etat ne nous fournira plus en matériel mais surtout en FFP2 et ce dès le mois d’octobre, nous encourageant à avoir 3 semaines de stock d’avance. Nous demandons donc à M. Olivier Véran de se positionner rapidement sur ce sujet qui a déjà eu pour conséquence, outre les décès de nombreuses personnes, la contamination de milliers de soignants dont nombre d’infirmiers libéraux que l’Etat ne veut toujours pas comptabiliser…

    Par ailleurs, nous demandons à notre ministre de faciliter nos approvisionnements en particulier en masques chirurgicaux, Ffp2 et en gants et d’en plafonner le prix pour les professionnels de santé. Pour rappel leur cout reste élevé et nos revenus ne nous permettent pas de tels investissements. Pour exemple :

    Gants vinyles : 5,06 € TTC LA BOITE DE 100 + 30 % d’augmentation et indisponible,

    Gants nitriles : 5,16 € TTC LA BOITE DE 100 + 12 % MAIS INDISPONIBLE AUSSI

    Masques chirurgicaux : 18 € TTC LES 50 soit 0,38 € soit + 280 %

    Surblouses : 2,11 € les 5 blouses ; Gel hydro alcoolique : 6,38 € TTC le litre

    Masques FFP2 : Boite de 10 : 22 € soit 2,20 € le masque / par boite de 250 : 97 € TTC soit 0,38 € pièce

    MAIS INDISPONIBLE EGALEMENT

    Lunette de protection : 2 € pièce ; sans compter sur chausson + charlotte : 0,14 € TTC pièce

    Soit pour un acte isolé de prélèvement PCR facturé 13,23 € brut, le coût du matériel revient à environ 4,60 €.

    De qui se moque-t-on ?

    Nous attendons un signe fort du ministère afin de continuer l’approvisionnement qui nous a tant fait défaut au début de la crise et qui pourrait perdurer si l’Etat cesse de nous fournir en masques.

    L’Onsil reste vigilante sur les suites de ce communiqué.

    Antoinette Tranchida

    Présidente

    Contact presse : Antoinette Tranchida, 0607080119

     

     

    Leave a reply →