• 25 MAI 20
    • 0
    Confinement et isolement : les personnes âgées trinquent.

    Confinement et isolement : les personnes âgées trinquent.

    Deux études récentes*, menées en pleine crise sanitaire, nous renseignent sur l’isolement des personnes âgées.

    Il en ressort qu’habiter seul quand on est âgé est un facteur notable d’isolement.

    La géographie des personnes âgées vivant seules est marquée à Paris, en Ile-de-France, dans le Nord et en Corse.

    Une zone allant de l’Est au Sud-Ouest qui traverse le Centre, le Morvan, le Massif Central, le Limousin et une bonne partie du Midi, correspond aussi aux intercommunalités rurales prédisposées à l’isolement des aînés.

    Ces études constatent que si le confinement a été utile d’un point de vue de la santé et la lutte contre la contamination, la distanciation sociale qu’il a de fait suscitée a eu un impact sur l’équilibre social.

    On ne peut ici s’empêcher de penser à la limitation de nos déplacements instaurée par l’avenant 6 à notre convention, cette disposition va à l’encontre de la lutte contre l’isolement des personnes âgées dans les territoires ruraux reculés.

    Comment une telle mesure a pu être prise par les partenaires conventionnels quand on prend connaissance des études précitées ? Qui est en effet concerné par le plafonnement de nos indemnités kilométriques ? Tout simplement les personnes qui ne peuvent pas se déplacer en cabinet et/ou qui résident loin : les personnes âgées et/ou handicapées.

    Quand on engage la responsabilité de sa signature, en particulier quand on est soi même soignant, on devrait d’abord réfléchir et ensuite se documenter.

     

    *

    – plan national de lutte contre l’isolement en 42 mesures de Jérôme Guedj
    – lisez ici l’article sur l’isolement des personnes âgées l’heure du déconfinement : quelles perspectives territoriales ? (Gérontopôle des Pays de la Loire) 

    Source : Hospimedia

    Leave a reply →