• 30 AVR 20
    • 0
    Covid-19 : Le HCSP* pointe la possible contamination par aérosols.

    Covid-19 : Le HCSP* pointe la possible contamination par aérosols.

    Le *Haut Conseil de santé publique (HCSP) n’exclut pas la possibilité de transmission du covid-19 par la voie aérienne.

    Dans la chambre du patient contaminé, donc en milieu clos, la présence du virus sur des effets personnels, des dispositifs médicaux et dans l’air, a en effet été constaté. Le pouvoir contaminant reste toutefois à prouver. Le HCSP appelle à poursuivre l’amélioration des connaissances à ce sujet.

    D’où l’importance de la bonne utilisation des masques, de leurs nomes et de leur adaptation au visage.

    De plus il semblerait, selon une étude du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies d’Atlanta au Etats-Unis ou une communication de la direction générale des affaires universitaires, médicales, infirmières et pharmaceutiques du Canada, que les professionnels de santé devant porter des masques de protection FFP2 (et uniquement eux, il n’est pas question des particuliers qui portent des « protections anti-postillons » en tissus, ou des professionnels qui portent des masques papiers autres que le FFP2) doivent éviter le bouc ou autres moustaches.

    En fait, la barbe empêcherait notamment que le masque FFP2 que doivent porter les professionnels de santé quand ils en ont (ce qui très rare) adhère parfaitement à la peau comme il y est destiné, pour éviter tout passage du virus vers les voies respiratoires, lui faisant ainsi perdre son pouvoir protecteur.

     

    Sources : hospimedia

    CDC Atlanta

    DGAUMIP 

     

    Leave a reply →