• 15 AVR 20
    • 0
    Exercice libéral en Ehpad pendant la crise sanitaire : le Ministère publie ses directives.

    Exercice libéral en Ehpad pendant la crise sanitaire : le Ministère publie ses directives.

    Le Ministère encadre l’intervention des professionnels libéraux au strict minimum afin de limiter le risque de propagation du coronavirus. Pour cela, le médecin coordinateur va nommer un médecin généraliste référent dans chaque établissement qui va se charger de la régulation des interventions. A défaut de coordinateur, il revient aux généralistes de s’organiser.

     

    Il sera nécessaire au personnel libéral de fournir son propre matériel de protection (!!) puisque « les dotations en éléments de protection des EHPAD n’incluent pas la protection des professionnels de ville ». (Ce point est absolument aberrant dans la mesure où nous n’avons pas ou peu de matériel. Puisqu’il nous est demandé d’être des renforts en personnel dans les Ehpad, on devrait alors nous fournir les protections complètes).

     

    Les actes réalisables par les idels seront facturés exceptionnellement à l’assurance maladie et ne seront donc pas supportés par les Ehpad.

     

    Nous sont autorisés :

     

    les surveillances covid en présentiel :

     

    °cotées ami5,8 + Mci comme à domicile*,

    °L’ami5,8 et la MCI sont cumulables à taux plein avec les autres actes avec les autres actes effectués au cours de la même séance,

    °Les IK seront facturés sur la base de la distance réelle entre le cabinet et l’établissement sans tenir compte du cabinet le plus proche,

    °la prescription doit mentionner le nombre et la fréquence des actes.

     

    le télésuivi :

     

    °coté ami3,2,

    °par vidéotransmission de préférence ou par téléphone,

    °prescription nécessaire,

    °prise en charge à 100%.

     

    les téléconsultations en accompagnement :

     

    °si soin infirmier déjà prévu code : TLS -10€,
    °dans un lieu dédié aux téléconsultations : code TLL -12 €,
    °organisé de manière spécifique à domicile : code TLD -15.

     

    Les majorations de nuit, dimanche et jours fériés par acte s’appliquent.

     

    Enfin, on nous indique que la réquisition des professionnels par les Préfets de département se fera sur proposition des Ars si la continuité des soins en Ehpad est menacée.

     

    Elles auront lieu de préférence sur la base du volontariat et les affectations s’opèreront en fonction des compétences, des expériences et profils de chacun.

     

    *bien que la MCI n’apparaisse pas explicitement dans la fiche du Ministère, celle-ci s’applique au domicile des patients. Les Ehpad étant juridiquement considérés comme le domicile des résidents, on ne verrait pas comment la majoration ne pourrait pas se facturer.

     

    La fiche complète ici :

    https://s3-eu-west-1.amazonaws.com/static.hospimedia.fr/documents/207318/5228/Fiche_appui_PS_ville_EHPAD.pdf?1586438731

     

    Source : hospimedia

     

     

    Leave a reply →