• 19 MAR 20
    • 0
    Communiqué de presse : Pandémie Covid-19 des infirmiers libéraux déjà contaminés et confinés, dans quelles conditions assurer les soins à domicile ?

    Communiqué de presse : Pandémie Covid-19 des infirmiers libéraux déjà contaminés et confinés, dans quelles conditions assurer les soins à domicile ?

    Nous constatons depuis lundi une demande accrue de Télé Consultations auprès de patients suspects. Nous notons aussi que les médecins ne se déplacent plus au domicile des patients mais qu’ils sollicitent les infirmiers libéraux pour exécuter des Télé consultations.

     

    Par ailleurs le recensement effectué depuis quelques jours par les délégués de l’assurance maladie s’accélère. Il nous est en effet demandé si nous sommes d’accord pour nous rendre au domicile de patients infectés.

     

    Il est à noter aussi que les infirmiers exerçant dans les zones rurales et de montagne, étant dans l’obligation de ne plus recevoir de patients dans leur cabinet, s’inquiètent de l’application du plafonnement des indemnités kilométriques à compter du 1er avril prochain. La menace de représailles financières ne les encouragera pas à se déplacer.

     

    L’Onsil demande le report du plafonnement des indemnités kilométriques et un retour à l’accord préalable avec une simplification des prescriptions des soins infirmiers à domicile, quel que soit l’âge afin de FACILITER le travail des infirmiers et de leur permettre de pérenniser la continuité des soins.

     

    Dans ce contexte d’épidémie, il est quasi impossible de faire renouveler les ordonnances pour les soins infirmiers.

     

    Dans les conditions actuelles, nous ne pouvons donc qu’enjoindre les infirmiers libéraux à mûrement réfléchir avant toute prise en charge, dès lors que les organismes de tutelle ne leur fournissent pas le matériel adapté, et à refuser tout déplacement qui ne serait pas rémunéré, en particulier en zone isolée. Nous naviguons à vue et nous craignons une propagation de l’épidémie à notre profession qui est la seule à assurer la continuité des soins à domicile. Ce serait un comble.

     

    Les conditions précaires dans lesquelles nous travaillons actuellement sont inadmissibles mais aussi insupportables car elles nous montrent à quel point nous sommes méprisés.

     

    Enfin, à Monsieur le Président de la République qui twittait le 18 mars être honoré d’avoir été aux côtés des soignants au service de réanimation de l’hôpital Avicenne, l’Onsil répond qu’elle exige la livraison de matériel adapté à la prise en charge de patients porteurs du Covid19, afin de tempérer l’extension de l’épidémie et permettre à tous de soigner sans mettre sa vie et celle des autres en danger. Ce n’est malheureusement pas ce que nous annoncent les Caisses Primaires d’assurance Maladie ce jour : il n’y aura pas de nouvelles livraisons pour les zones non exposées.

     

    Antoinette Tranchida,

    Présidente.

    Contact presse : A Tranchida : 06 07 08 01 19

     

    Téléchargez le Communiqué de presse ici : Comm de presse 19 03 2020 Covid-19 et Idels on navigue à vue

    Leave a reply →