• 27 JAN 20
    • 0
    MANIFESTATION DU 23 janvier 2020 à Grenoble  Compte Rendu du RDV avec M. Denis Bruel, Sous-Préfet et M. Mérimée, Cabinet du Préfet, Direction des Sécurités

    MANIFESTATION DU 23 janvier 2020 à Grenoble Compte Rendu du RDV avec M. Denis Bruel, Sous-Préfet et M. Mérimée, Cabinet du Préfet, Direction des Sécurités

    Présents :

    Antoinette Tranchida, Présidente Onsil Nationale,

    Floréal Bernadas, Vice-président Onsil Auvergne-Rhône-Alpes,

    Jean Marc Baud, Représentant de l’Association des Paralysés de France (APF) Grenoble.

     

    Nous avons été reçus environ ¾ d’heure.

    Nous avons pu aborder tous les sujets qui posent problème dans l’avenant 6 et plus particulièrement :

    • La rupture d’accès aux soins pour tous et sur tous les territoires avec le plafonnement des kilomètres en totale contradiction avec les incitations à s’installer dans les zones sous dotée et très sous dotée ; on donne d’un côté, on reprend de l’autre ;
    • Les forfaits de soins et les nouveaux modes de rémunération qui sera un frein à la prise en charge des personnes âgées très dépendantes, les prises en charge palliatives, les personnes porteuses de handicap lourds et devant bénéficier de soins chronophages ou de passages nocturnes ;
    • L’insécabilité du forfait, qui risque d’entraîner un lien de subordination contraire au code de la santé publique, le partage d’honoraires peut devenir conflictuel selon la distribution des tâches de chacun ;
    • La mise en place de l’algorithme sous contrôle de l’assurance maladie, qui déclasse arbitrairement les soins prodigués aux patients entraînant une restriction à l’accès aux soins ;
    • Le BSI exclut tout recours amiable contrairement à la DSI pour lequel le patient et le soignant pouvait faire appel ;
    • La transmission dématérialisée des données du patient sur lequel il n’aura aucun droit de regard ;
    • L’opacité de la nomenclature de nos actes qui va accentuer les contrôles et les indus ;
    • La réforme des retraites qui va mener à des charges incompressibles et aboutir à la faillite des cabinets ;

    Nos interlocuteurs ont été quelquefois surpris par l’effet délétère de l’application de l’avenant 6 sur l’accès aux soins.

    Nous pensons avoir été écoutés, tous nos arguments et courriers seront transmis au ministère de la santé. Du coup nous avons récupéré les pétitions que nous expédierons nous-même pour être surs qu’elles seront bien reçues par notre Président !

    Suite à l’article paru dans le Dauphiné Libéré , j’ai été contactée par le comité de soutien d’un candidat aux élections municipales de Grenoble.

    J’ai donc été convoquée à une rencontre mercredi 29 janvier 2020 !

    Je ne manquerai pas de revenir vers vous,

    Antoinette Tranchida,

    Présidente Onsil.

    Leave a reply →