• 20 JUIN 19
    • 0
    Mardi 18 juin, la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès BUZYN, recevait les acteurs de santé et médico-sociaux pour la traditionnelle réunion de préparation de la période estivale.

    Mardi 18 juin, la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès BUZYN, recevait les acteurs de santé et médico-sociaux pour la traditionnelle réunion de préparation de la période estivale.

    Il s’agissait de réaliser « un état des lieux des ressources et des moyens » disponibles, notamment afin de préparer au mieux la France à un éventuel épisode caniculaire et aux difficultés qui y sont associées (manque de lits d’hospitalisation, manque de personnel, etc.).

    La ministre a « demandé à chaque directeur d’établissement de prendre l’attache de chacun des services et de trouver la solution la plus adaptée à chaque situation ». Se pose alors la question de savoir de quel ordre seront les solutions et les conséquences sur les urgentistes dont le niveau d’épuisement n’a jamais été aussi alarmant.

    Les professionnels des urgences réclament 10 000 postes, ce qui ne fera que guère plus d 1 soignant par service 24h/24, nous vous en proposons 110 000 !

    Oui, 110 000 professionnels formés, assurant un maillage territorial complet et unique,

    110 000 assurant à eux seuls une permanence 24h/24, 365 jours par an !

    110 000 professionnels au plus proche de nos concitoyens, rompues aux situations dégradées, autonomes et volontaires !

    110 000 professionnels financés uniquement en cas d’activité, de sollicitation !

    110 000 experts de la prise en charge hors les murs et qui, chaque année, évitent d’ores et déjà des dizaines de milliers de journées d’hospitalisations !

    Depuis 2007, l’Onsil propose des solutions, notamment celle de la consultation « de premier recours » auprès des infirmiers libéraux. Dans ce cadre, une collaboration étroite avec les centres 15 pourrait être envisagée. Le développement et la réorganisation de la médecine de ville apparaissent essentiels. Le nombre très important d’infirmiers libéraux et leur maillage territorial constituent deux atouts particulièrement solides qu’il s’avère essentiel d’exploiter. Par ailleurs, cette exploitation participera à une plus grande reconnaissance de l’exercice des infirmiers libéraux.

    L’Onsil renouvelle son soutien aux équipes des urgences.

    Leave a reply →