• 03 MAI 19
    • 0

    Newsletter FNI du 2 mai « Facturation des déplacements : L’avenant 6 vise à refermer la boîte de pandore ! », l’Onsil répond !

    La FNI a la mémoire courte, mais l’Onsil a le souvenir rapide !

    L’Onsil a été interpellée par des IDEL sur la Newsletter de la FNI en date du 2 mai.

    Nous pourrions rentrer dans une querelle intestine et stérile, en relevant toutes les erreurs qui émaillent cette publication, mais nous nous contenterons de publier à notre tour et de vous faire part de la lettre ouverte intersyndicale, dont faisait partie la FNI qui l’a signée, envoyée le 19 juillet 2016 à Mme Touraine et à M. Revel sur le problème des IK.

    L’Onsil souhaite toutefois signaler que le fait de plafonner les IK ne fera en aucun cas baisser les dépenses de l’Assurance maladie, mais encore et toujours, diminuer le revenu des infirmier-e-s impacté-e-s ! Pire encore, ces non-économies impacteront défavorablement les augmentations qui étaient prévues pour 2021, 2022 et 2023, mais subordonnées à de réelles économies.

    L’infirmier-e-r ne se déplacera plus auprès de ses patients quand le plafond kilométrique sera atteint, mais les soins seront réalisés par un autre infirmier qui facturera alors des IK.

    Cela rappellera à certains les quotas des années 90, qui n’ont pas permis de baisser le volume des actes, au grand dam de la sécu, mais seulement les revenus de chacun.

    Des faits, rien que des faits, pas de mensonge.

    Leave a reply →