• 19 MAI 16
    • 0
    Révision du zonage : tout est à refaire ? !

    Révision du zonage : tout est à refaire ? !

    L’Onsil demande depuis plus de deux ans, et a encore redemandé lors de sa rencontre avec Monsieur Nicolas REVEL la révision du zonage, révision tant sur le fond que sur les critères et le calcul.

    L’installation des infirmières libérales est réglementée en France et est classée en 5 zones (très sous dotées, sous dotées, intermédiaires, très dotées, sur dotées), selon les indicateurs suivants :
    – Honoraires moyens sans dépassement pour savoir si l’infirmière travaille à plein-temps ou à mi-temps;
    – Personnes âgées de plus de 75 ans car ces personnes consomment en moyenne trois fois plus de soins que le reste de la population;
    – Nombre moyen d’indemnités de déplacement par l’infirmière libérale car pendant son temps de déplacement l’infirmière ne peut pas faire des soins;
    – Nombre de professionnels de la santé exerçant de soins infirmiers à domicile ( infirmiers libéraux, AS, salariés des SSIAD).
    Ce zonage est destiné à favoriser une meilleure répartition géographique des infirmiers libéraux en France en fonction, non seulement du nombre d’infirmiers par un nombre d’habitants, mais aussi des indicateurs précédents.
    L infirmière devrait exercer majoritairement dans sa zone d’installation .

    Or
    – Les chiffres des indicateurs ont évolués depuis 2012 ;
    – Les CPAM ont des interprétations multiples ;
    – Les infirmières ne respectent pas les obligations liées à ce zonage ;
    – Les filières de soins captivent se créent sur tout le territoire.

    C’est pourquoi une inflation d’ installation, ou un manque ‘d’installation, met les infirmières dans des situations pernicieuses.
    Cette situation donne une fausse image de l’exercice à domicile tant aux futures installées, qu’ aux pouvoirs publics.

    Pour un exercice libéral maîtrisé et non subit, accordez votre confiance à l’Onsil, le syndicat proche des IDEL.

    Leave a reply →