• 22 DÉC 16
    • 0
    RENCONTRE AVEC LE GROUPE SANTE DE M. FRANCOIS FILLON

    RENCONTRE AVEC LE GROUPE SANTE DE M. FRANCOIS FILLON

    Voici le résumé de nos revendications, qui synthétisent toutes vos remarques et nos propositions pour la profession.

    Lors de sa rencontre avec le Groupe santé de F Fillon le 20 décembre dernier, l’Onsil a soulevé les principes sur lesquels l’exercice libéral de notre profession devrait pouvoir s’appuyer pour une organisation efficiente au service des patients :

    – de mettre en place une vraie concertation avec tous les acteurs de terrain ;

    – d’organiser une politique d’une prévention innovante qui s’attaque aux réelles causes des pathologies chroniques sans crainte des lobbies agro-alimentaires et pharmaceutiques ;

    – d’instaurer un maillage territorial garant d’un accès au soin égalitaire et non discriminant ;

    – de rappeler avec force que la santé n’est pas un bien marchand et doit rester un système solidaire intergénérationnel.

    L’Onsil a proposé de mettre en place :

    – la réelle reconnaissance des compétences professionnelles des infirmières libérales avec la création d’une consultation infirmière et du droit de prescription approprié. Cette consultation permettrait d’en finir avec quantité d’actes gratuits effectués par les infirmières libérale, et de faire intervenir non plus systématiquement des structures type ssiad ou had qui coûtent très cher à l’assurance maladie et dont le besoin n’est pas fondé, mais une équipe de proximité efficiente ;

    – l’instauration d’une consultation de prévention d’une éducation thérapeutique du patient (ETP) à domicile et d’un suivi infirmier des patients chroniques ;

    – la reconnaissance de la coordination de l’ensemble des soins faite non par une « super infirmière » mais par l’infirmière choisie par le patient ; coordination faite depuis toujours par les infirmiers à domicile 24h/24 et 7j/7 avec établissement d’un dossier de soins infirmiers accessible à tous pour une coordination et une coopération parfaite ; coordination sans laquelle le maintien à domicile des personnes âgées et ou souffrant de pathologies chroniques n’existerait pas ; coordination sans laquelle le virage ambulatoire ne pourra se faire ;

    – la mise en place d’une médecine de proximité, seule garante de l’excellence des soins et d’une prise en charge solidaire ;

    – l’organisation de la présence des professionnels de santé sur tout le territoire et de la permanence des soins non pas à travers des structures financées par l’État (MSP), mais par une gestion territoriale intelligente et réfléchie.

    Résumé dossier F Fillon

    Leave a reply →