• 28 NOV 16
    • 0
    Primaires de la Droite et Présidentielles 2017

    Primaires de la Droite et Présidentielles 2017

    L’Onsil a demandé à tous les candidats des primaires de la Droite et aussi aux candidats déclarés un rendez-vous pour connaitre leur position sur le devenir du système de santé et de l’exercice libéral des infirmiers.

    Les courriers que nous avons adressés sont restés sans réponse, à part celui adressé à François Fillon.

    Monsieur Fillon a répondu en nous proposant de rencontrer son groupe de travail santé, a publié un communiqué de presse et nous a transmis son dossier  » Vers un système de santé fondé sur la liberté et la responsabilité  » et un courrier qui répond particulièrement à nos questions.

    Le pluralisme syndical étant une valeur indispensable pour toute société démocratique, l’Onsil a à cœur de pouvoir également présenter un pluralisme de programmes et de positions politiques à la profession afin qu’elle fasse un choix éclairé. L Onsil enverra donc le même courrier à tous les candidats déclarés à la Présidence de la république de notre pays au cours des mois prochain et jusqu’ au 17 mars, date de la fin des dépôts de candidatures.

    Le courrier adressé contiendra une demande de positionnement des candidats sur VOS interrogations

    Pour l’Onsil les infirmiers libéraux aspirent à devenir de vrais praticiens de la santé et non plus des paramédicaux sous la tutelle des médecins ou des structures. Cela veut dire pouvoir exercer des actes non prescrits, être reconnus comme le référent de la coordination ;

    Pour l’Onsil la Consultation infirmière permettrait la reconnaissance intellectuelle et financière de notre rôle propre et l’émancipation de notre profession ;

    Pour l’Onsil, au moment du virage ambulatoire, seule une coordination articulée autour de l’infirmière référente qui la réalise depuis toujours 24h/24 et 365 jours par an, permettra un retour et un suivi à domicile efficient.

    Ce rôle de coordination reconnu montrerait la considération faite aux infirmières dans la filière des soins de ville.

    Pour l’Onsil la gestion du suivi des patients dépendants et ou atteints d’une pathologie chronique à domicile doit être faite par les infirmiers libéraux et par eux seuls. Les structures HAD, SSIAD,… .ne doivent plus faire appel aux libéraux mais les libéraux doivent décider ou non s’ils ont besoin de ces structures pour une prise en charge accomplie.

    La santé, ce ne sont pas seulement les médecins, les hôpitaux ou les structures aux mains, dès demain, des grands groupes financiers ; la santé, c’est vous, c’est nous !

    L’Onsil montrera par son courrier que vous sentez déterminés à élire le candidat qui prendra les demandes des infirmiers libéraux en considération et qui apportera des réponses franches et non empreintes de démagogie.

    Leave a reply →