• 01 JUIL 16
    • 0
    IK de Savoie, l’Onsil ne lâche pas

    IK de Savoie, l’Onsil ne lâche pas

    Téléchargez le courrier que nous adressons à Marisol Touraine

    Madame Marisol Touraine
    Ministre des Affaires sociales et de la Santé
    14, avenue Duquesne
    75350 PARIS 07 SP

    Toulouse, le 30 juin 2016

    Madame la Ministre,

    Nous sommes très étonnés de la Réponse que vous avez apportée au courrier de Madame la députée Bernadette Laclais sur le dossier des IK de Savoie.

    Mais il est à noter que le courrier de Madame Laclais est daté du 19 mars, votre emploi du temps ne vous ayant permis de lui apporter une réponse que le 8 juin, peut-être que les évènements qui se sont déroulés depuis vous auraient amenée à en formuler une toute autre ?

    En effet, à la suite d’une rencontre le 21 avril dernier entre les infirmiers du collectif de Savoie accompagnés de leur avocat, les syndicats Onsil, CI et FNI et la Directrice ainsi que le Président de la caisse de Savoie, un statu quo avait été trouvé. Après un début de séance houleux, la menace de fermeture des cabinets, un dialogue avait pu reprendre, chacun avait réussi à s’exprimer librement et la Directrice avait accepté qu’une décision relative au calcul des IK puisse se prendre au niveau national et non plus au niveau local, des réunions de travail devant être demandées auprès de Monsieur Nicolas Revel, Directeur général de l’UNCAM.

    Après avoir obtenu la certitude que les infirmières de cette zone de Montagne ne soient plus menacées, la séance a été levée.

    Le 27 avril, Monsieur Nicolas Revel nous recevait et Florent Régal, adhérent Onsil et membre de collectifs d’infirmiers qui nous accompagnait avait aussi eu l’occasion d’attirer son attention sur ce dossier.

    Des réunions de travail devaient être programmées pour trouver une solution à cet épineux problème de cotations des IK en étoiles, peut-être singulières au regard d’une nomenclature qui de toute façon se prête à diverses interprétations, mais surtout acceptées depuis des années, compte tenu de la difficulté à exercer ce métier dans cette région et du temps passé en déplacement en zone de montagne (difficultés climatiques, géographiques, etc.).

    Les responsables du collectif des IK de Savoie ont été eux même reçus par Monsieur Nicolas Revel début juin et des réunions de travail devaient être mises en place.

    Voilà pourquoi, l’arrivée de votre courrier relance à nouveau tout le débat. La tension monte d’un cran, pour des professionnels épuisés par ce combat depuis la fin de l’année 2015 et qui commençaient à reprendre confiance dans les tutelles.
    Toutes les infirmières et infirmiers de Savoie craignent à nouveau que les menaces de sanctions et de contentieux en indus ne soient mises en exécution et il est à nouveau question de fermeture totale des cabinets qui, à la veille de l’arrivée massive des touristes, laisserait une grande partie de la population sans prise en charge.

    De plus d’autres régions et au-delà toutes les professions paramédicales intervenant au domicile sont aux aguets, car cela peut les concerner aussi.

    Il nous parait donc nécessaire de prendre le temps de laisser les groupes de travail se mettre en place pour que tous les partenaires se mettent autour de la même table afin de trouver une solution équilibrée pour tous et surtout pour empêcher des infirmiers d’être mis en difficulté et assignés en contentieux sur une pratique des cotations qui leur avait toujours été accordée et qui, textuellement, n’est concrètement interdite par aucun texte.

    Madame la Ministre, confiants dans le fait que vous aurez à cœur de prendre en considération l’éclairage que nous vous apportons, nous espérons un nouveau courrier de votre part, qui incite à la négociation pour trouver une solution pluridisciplinaire et non plus imposée unilatéralement.

    Dans cette attente, nous vous prions de croire, Madame la Ministre, en l’expression de nos respectueuses salutations.

    Elisabeth Maylié, Présidente.

    NB : copie à Nicolas Revel, Directeur général de l’UNCAM et de la CNAMTS

    Télécharger un document

    Leave a reply →