• 19 OCT 16
    • 0
    Courriers aux candidats à la Présidentielle

    Courriers aux candidats à la Présidentielle

    Aujourd’hui la profession d’infirmier libéral est en souffrance et en danger de disparition

    Madame ou Monsieur le Candidat à l’élection Présidentielle ou à la primaire pour l’élection Présidentielle,

    Nous souhaitions vous sensibiliser sur les drames vécus par les infirmiers libéraux.

    Aujourd’hui la profession d’infirmier libéral est en souffrance et en danger de disparition face à une volonté d’étatisation du soin et à la prolifération du  » tout structure « , organisant une concurrence déloyale aboutissant à terme à une mort programmée de notre système de prise en charge qui a toujours été, jusqu’à présent, cité en exemple et reconnu comme le plus efficient.

    La population française ne peut se passer des prestations effectuées tous les jours par les infirmiers libéraux permettant à nos concitoyens d’être pris en charge quotidiennement pour des soins exigeant de plus en plus de technicité et pour les plus âgés de continuer à vivre et même à mourir dignement à leur domicile.

    Les économies réalisées par une prise infirmière par rapport à une hospitalisation ou séjour dans des centres d’hébergements médicalisés sont énormes, ce qui contribue à l’assainissement des finances de la Sécurité sociale.

    Aujourd’hui, vous proposez un programme aux français dans la perspective d’une fonction présidentielle.

    Sauf erreur, il ne me semble pas que vous ayez abordé le devenir des infirmiers libéraux et cela est l’objet de notre interpellation.

    Pouvez-vous définir et indiquer les mesures que vous envisagez de prendre pour sauver cette profession qui se trouve aujourd’hui en danger, lui redonner sa dignité et les moyens d’assurer ses missions, afin de lui permettre de poursuivre sa mission au service des patients ?

    Vous remerciant de votre réponse et prise de position.

    Nous vous prions de croire, Madame ou Monsieur, à l’assurance de nos sincères salutations et remerciements anticipés.

    Elisabeth Maylié, Présidente.

    Téléchargez le plaidoyer joint au courrier !

    Leave a reply →