• 27 AVR 18
    • 0
    Et le congés maternité des infirmières libérales ?!

    Et le congés maternité des infirmières libérales ?!

    La situation des professionnels de santés exerçant en libéral pendant leurs congés maternité serait-elle celle du « deux poids, deux mesures » ?

    Force est de constater que oui !

    Et c’est pourquoi l’Onsil en appel aux pouvoirs publics et à la solidarité féminine, pour obtenir la généralisation de l’avantage supplémentaire de maternité (ASM). Un courrier en ce sens a été transmis à :

    • Madame Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé,
    • Madame Laura Flessel, Ministre des sports
    • Madame Marlène Schiappa, Secrétaire d’état chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes,
    • et à l’ensemble de mesdames les Sénatrices.

     

    Entrée en vigueur le 1er novembre 2017, l’ASM permet aux médecins exerçant le libéral, de bénéficier d’un revenu complémentaire au forfait et aux indemnités journalières, afin de payer les charges du cabinet lors d’un congé maternité (ou paternité). Désormais, ces dernières, si elles sont conventionnées en secteurs 1, pourront prétendre à une allocation pouvant aller de 2 066 euros à 3 100 euros sur trois mois de congés et à une allocation forfaitaire de 3 269 euros. D’autres professions paramédicales, dont les infirmières, se retrouvent exclues de ce dispositif spécifique et ne comprennent pas cette différenciation et cette inégalité.

    C’est pourquoi, nous demandons l’extension du bénéfice de l’ASM pour les infirmières libérales.

    De nombreuses réponses nous sont déjà parvenues suite à la lettre adressée à Mesdames les Ministres et Sénatrices, dont voici la teneur.

    Madame Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé,

    Madame Laura Flessel, Ministre des sports

    Madame Marlène Schiappa, Secrétaire d’état chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes,

     

    Nous souhaitons vous interpeller sur la situation des des professionnelles de santé, pour lesquelles la maternité est un vrai parcours du combattant.

    En effet, envisager une grossesse est un acte difficile pour les femmes exerçant en libéral.

    Les maigres allocations délivrées actuellement ne leur permettent pas de maintenir leur train de vie, et les contraignent à poursuivre une activité pénible mettant en danger leur santé et celle de leur bébé.

    La profession d’infirmière à domicile, comme vous le savez certainement, exige une réponse aux demande de prises en charge 7 jours sur 7, des déplacements incessants, une pénibilité quotidienne quant à l’exécution d’une majorité de soins.

    A l’heure où l’on prône l’égalité pour tous, nous nous rendons compte qu’au sein même de la communauté féminine, il y a des disparités et des inégalités insupportables.

    En effet, il a été accordé aux seules femmes médecins, des allocations substantielles en cas de grossesse, laissant aux autres professionnelles de santé une grande frustration, de la colère et un sentiment de mépris inégalé à ce jour.

    Aussi, nous vous demandons de faire cesser cette situation, qui ne devrait même pas exister au pays des droits de l’homme…

    Nous comptons sur vous pour que disparaissent les inégalités et cela sans qu’il y ait de contrepartie conventionnelle bien sûr. Ce sujet étant à traiter en dehors de touts contraintes financières ou autres.

    Dans cette attente, je vous prie d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de ma très haute considération,

    Élisabeth Maylié, Présidente.

     

    Voici quelques une des réponses déjà reçues de Mesdames les Ministres et Sénatrices:

    Madame Claudine Thomas, Madame Florence Lassarade, Madame Monique Lubin, Madame Chantal Deseyne, Madame Dominique Estrosi-Sassone, Madame Brigitte Micouleau, Madame Françoise Ferat, Madame Martine Berthet, Madame Marie-Noëlle Linneman.

    comm de presse maternité _ réponse ministre sports

    comm de presse maternité _ réponse sénatrice Claudine Thomas, IDF

    Monique Lubin Sénatrice

    Question écrite Florence Lassarade Sénatrice

    Question écrite Monique Lubin Sénatrice

    Question écrite Sénatrice Chantal Deseyne

    Question écrite Sénatrice Estrosi-Sassone PACA

    Réponse Florence Lassarade Sénatrice

    Réponse Jacqueline Bourault Ministre

    Réponse Ministre B Poirson

    Réponse sénatrice Brigitte Micouleau, sénatrice Occitanie-1

    Réponse sénatrice Françoise Ferat, sénatrice Grand Est Champagne

    Réponse Sénatrice Martine BERTHET

     

     

     

     

    Leave a reply →