• 09 SEP 16
    • 0

    Communiqué de presse

    Indemnités IHK en Savoie, fin du 1er round, récit d’un combat.

    Grâce à la détermination des infirmières et des infirmiers de Savoie, qui pendant tout l’été, ont tenu tête à la Caisse primaire d’assurance maladie qui menaçait de requalification en indu toute facturation de déplacement en étoile et non de patient à patient ;
    Grâce à leur courage d’annoncer la mise en place d’une journée sans soins à domicile ;
    Grâce au soutien de tous les patients et de la majorité des politiques du département ;
    Grâce à l’accompagnement sans faille, aux conseils, aux courriers et aux interventions musclées de l’Onsil dès décembre 2015 et pendant tout cet été en contact permanent avec Maryse Souvy, Présidente du collectif des infirmiers de Montagne ;
    Et enfin grâce à un dernier échange de mail entre la CNAMTS et l’Onsil, où l’Onsil posait la seule question indispensable et tirait la sonnette d’alarme :
    « Est-ce que tous les professionnels de santé exerçant sur le territoire français et qui facturent leurs déplacements en étoile et non de patient à patient , doivent s’attendre à des demandes d’indus de la part des Cpam dont ils dépendent comme cela a été fait en Savoie en juillet dernier ? Alors si tel était le cas, l’Onsil se devrait d’en informer les infirmiers exerçant en libéral et Monsieur Revel, Directeur général de la CNAMTS, devrait s’attendre à des fermetures de cabinet sur tout le territoire le 16 Septembre, comme en Savoie !  »
    Nous avons obtenu confirmation écrite de la CNAMTS que  » dans l’attente de la réunion du Groupe de travail avec l’ensemble des syndicats, programmée fin septembre début octobre, aucune consigne nationale ne sera donnée pour lancer des contrôles sur les déplacements en étoile ou pour les missions d’indus dans ce cadre.
    L’Onsil se réjouit que chaque syndicat qui a participé au combat (FNI et CI) et apporté son particularisme ait permis de démontrer qu’au final, les différences cumulées nous rendent plus forts et nous permettent de gagner.
    Ce premier round a permis de montrer à l’adversaire que la profession est déterminée et solidaire face à la menace, la calomnie et le harcèlement.
    Le deuxième round commence, cette fois c’est le combat entre les syndicats et la Caisse nationale lors des réunions officielles sur les problématiques des indemnités de kilomètres et la révision de l’article 13 de la NGAP.
    Cette fois encore, nous devons être toutes et tous unis et agir pour maintenir la qualité des soins au travers d’un exercice libéral reconnu et valorisé.
    Elisabeth Maylié, Présidente.

    Téléchargez le communiqué de presse IHK de Savoie

    Leave a reply →