• 24 JAN 17
    • 0
    ACCÈS PARTIEL : ATTENTION DANGER

    ACCÈS PARTIEL : ATTENTION DANGER

    L’ordonnance qui l’instaure est parue ! Transposition de la directive européenne 2013/55/UE = mise en danger des patients et mépris des professions paramédicales. Un regroupement de syndicats de paramédicaux, dont l’Onsil, vont l’attaquer.

    L’Onsil condamne la mise en place de ″l’accès partiel″, en raison de dérives pouvant mettre en cause la qualité comme la sécurité des soins comme elle a dénoncé la Loi Bachelot en son temps, l’objectif de ce texte est d’effacer les limites entres les champs d’intervention des différents professionnels de santé, avec tous les dangers que cela comporte.

    Demain, on peut imaginer que certains soins infirmiers pourront être effectués au domicile du patient par des pseudos infirmières, contractuelles d’assurances privées.

    Vendredi 20/01/2017 : parution au journal officiel de l’Ordonnance n° 2017-50 relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles dans le domaine de la santé.

    La France, contrairement à bien d’autres pays européens, a choisi de ne pas protéger les patients et de ne pas assurer le maintien de la qualité des soins pour tous.

    L’accès partiel, tel que le définit la jurisprudence de la Cour de justice de l’Union Européenne, permet à un professionnel de l’UE d’exercer une partie seulement des actes relevant d’une profession à part entière en France. Ainsi une personne formée en équivalent DU France, dans un des Pays de l’UE, pourra pratiquer les actes décrits pendant la formation.

    Il autorise de ce fait des soins ″low-cost″ dangereux pour les patients et qui vont permettre les glissements des actes d’un professionnel à l’autre afin de réaliser des économies dans les structures de santé qui, demain, seront toutes aux mains des grands groupes financiers.

    L’Onsil demande le retrait pur et simple de ce texte et appelle tous les soignants à manifester leur soutien.

    Adhérez, faites adhérer à l’Onsil !

    Bulletin adhésion 2017

    Leave a reply →